Les 660 meilleurs bloqueurs Français se sont affrontés à Chambéry durant le week-end des 11 et 12 novembre. On a eu droit à du spectacle de haut niveau.

Ce fut un grand week-end ou la compétition et la convivialité ont parfaitement cohabité quelles que soient les catégories de minimes à vétérans. On a même vu de multiples champions de France, d’Europe et du monde brosser des prises et participer à l’organisation.

Samedi 11 : Le programme de qualifications 10 blocs 5 essais et les finales 3 blocs 4 mn par bloc.
Dès le premier jour il y a une belle ambiance, un speaker de grande classe et aussi de voir le gros niveau de ces compétiteurs.
Pour se sélectionner en finale à 6, il faut le plus souvent toper 9 à 10 blocs.
On commence la journée avec les vétérans seniors femmes et hommes et à 14h place aux minimes filles et garçons.
Saula avancent bien sur le parcours, elle très motivée. A la fin du temps règlementaire, 8 filles ont topé les 10 blocs et 6 filles seront en finale. Seule 2 filles ont topé 10 blocs en 10 essais et tout se joue sur le nombre d’essais pour les départagées. Légère anxiété, on pense qu’elle est finaliste mais à quelle place on ne sait pas.
Les résultats sont affichés. Ouf ! Saula passe bien en finale à la 4ème place en 12 essais.

Dimanche 12 :
Les cadettes commencent la matinée à 8h. En pleine préparation intensive au pôle France, Lucie est un peu courbatue. La motivation est là, et tout au long du parcours elle ne lâche rien.
Au terme du temps, Lucie tope 8 blocs en 11 essais, cela ne suffit pas pour participer à la finale. Elle termine 8ème à 2 places de la finale.
Il fallait un bloc de plus, mais c’est de bonne augure pour la suite de la saison. Elle est très frustrée.

11h 45 la compète continue avec les juniors, Anatole, Loïc et Lucas entrent sur l’aire de compète.
Ils se tirent un peu la bourre et vont rapidement se départager.
Loïc confirme bien sa régularité en terminant 14ème en topant 8 blocs en 11 essais.
Anatole ne peut faire mieux que 32ème avec 6 blocs en 11 essais et Lucas qui n’était pas en forme prend la 54ème place avec seulement 4 blocs en 7 essais.
La finale minime fille.
Saula entre en isolement avec tous les finalistes de la journée. Après la présentation de tous les finalistes au public ils ont quelques minutes d’observation des 3 blocs.
15h45 début des finales minimes, cadettes filles et cadets garçons. A son arrivée sur les blocs on sent que Saula est déterminée. Les 6 filles se donnent à fond, Zélia sortira les 3 blocs en 7 essais, Saula et Luce font jeu égal en topant 2 blocs à vue et 3 zones. Luce et Saula sont départagées avec le classement rétroactif des qualifs.
Saula monte sur le podium à la 3ème place en ayant fait une belle compète et surtout en gagnant en maturité. Bravo.
Le prochain week-end, elle sera sur Voiron en entrainement avec l’équipe de France et ensuite elle enchaine la coupe de France sur l’ile de la Réunion et puis celle de Chamonix.

Les grimpeurs et le public ont apprécié les ouvertures des blocs qui ont été concocté par une équipe d’ouvreurs aguerris.
BRAVO à tous.

L’organisation Chambérienne, toujours aux petits soins pour tout le monde (bénévoles, grimpeurs, photographes, speaker), bref, on se sent un peu chez soi, et j’adore cette ambiance de fête.

Voir les photos

Catégories : Coupe de France

Articles similaires

Coupe de France

Coupe de France de difficulté 2018 à Marseille

Le SMUC Escalade revient sur le devant de la scène en accueillant une des six étapes de la coupe de France 2018 d’escalade de difficulté. Le « Mur de Luminy » au sein du TechnoSport de 12m Lire la suite…

Coupe de France

Coupe de France d’Escalade de difficulté d’Aubenas

Ce week-end des 21 et 22 avril, les 420 meilleurs grimpeurs français s’affrontent sur le mur du Gymnase Roqua. Lucie est inscrite en cadette surclassée senior. Après deux beaux runs de qualif, elle est en Lire la suite…

Coupe de France

Coupe de France de difficulté et vitesse Grand-Est 2018 à Bischwiller

Les 14 et 15 avril, le club « Altitude 137 » nous accueille sur son nouveau mur au complexe sportif de Bischwiller. 2 coupes de France sont au programme la difficulté et la vitesse durant Lire la suite…